English version

dra_ang

Ils nous soutiennent

volez

Untitled Document

Tutoriel de peinture "Pouchel"

 

 

 

Liste de tout ce qu'il faut prévoir :

-Un garage assez grand pour travailler dans de bonnes conditions (c´est à dire au moins 1m de plus long et large que l´aile). Attention, il faut compter environ 5 heures après l´application de la peinture pour espérer déplacer l´aile.

-Une paire de bras supplémentaire pour déplacer l´aile, et, si besoin est, pour tracer les lignes et placer les adhésifs de masquage.

-Suffisament de trétaux

-Un peu de lessive St-Marc pour le lavage.

-Un rouleau "laqueur" à poils courts accompagné d´un bac pour égoutter le rouleau.

-Devinez quoi ? De la peinture ! La peinture glycéro est adaptée, mais j´ai préféré utiliser de la peinture acrylique qui est bien plus facile à utiliser. J´ai fait faire mélanger ma peinture au centre couleur de Bricorama. Mon rouge assez pétant choisi au nuancier s´est finalement avéré être assez orangé.

-Une cote de protection.

-Si besoin de tracer, prévoir en plus : -un crayon de papier gras, du bon scotch de masquage lignes droites et/ou courbes, un mètre, de la ficelle.

 

Niveau budget, la peinture vous coutera environ 150€ dans un magasin de bricolage. Comptez donc 200-250€ pour l'opération complète.

 

Au niveau du temps, il faut prévoir :

-Une demi-journée de lavage-séchage

-Une journée (tracage inclus) par couleur à appliquer. C´est à dire pour 2 jours pour des ailes unies, 4 pour des ailes bicolores etc...

Attention, les opérations de traçage sont plus longues et fastidieuses qu´il n´y parait.

 

 

 

Maintenant, nous voilà prêts à entrer dans le vif du sujet :

 

 

Prologue

Tout d´abord les plans, réalisés sur feuille A3 grâce à la planche à dessin de mon frère.

 

plabns

A la base, l´objectif était de faire une aile rouge et blanche. La décoration fait penser à un motif Japonais (Tora tora !) que j´aime bien. En revanche, les couleurs sont inversées (le "soleil" est blanc).

 

 

 

 

Première journée

 

 

 

 

1

 

 

Première étape laver les ailes à la lessive St-Marc pour enlever les moucherons, la poussière, etc... Avec un copain pour aider, cette partie préliminaire ne prend pas plus de deux heures au total.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2

 

 

 

 

 

 

Une fois les ailes lavées, il ne reste plus qu´à attendre le séchage complet.

Voici les pièces entreposées dans mon garage.

 

 

 

 

 

 

 

3

 

 

 

 

 

Ma mère va crier ! :)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Deuxième journée

 

 

4

 

 

 

 

 

Mon grand-père est là pour m´aider à tracer les lignes. Cette étape doit être prise très au sérieux et doit de préférence se faire à deux pour plus de précision. Elle est bien entendu déterminante pour le résultat final. Comptez au bas mot une grosse heure par aile.

 

 

 

 

 

 

 

 

5

 

 

 

 

 

Une baguette permet de tracer plus facilement des traits bien droits.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

6

 

 

 

 

Le traçage du cercle. Une ficelle, un point d´appui, et un crayon de papier !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

7

 

 

 

 

 

Enfin un résultat, la première bande de blanc !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

8

 

 

 

 

 

 

Les bandes blanches de l´extrados de l´aile avant son terminées.. Pfiou, plus que 7 fois la même chose et c´est fini !

J´ai mis une heure environ pour peindre les bandes. Il n´y a pas d´adhésifs, pour gagner du temps, j´ai choisi de déborder des traits en peignant le blanc. Le trop-peint sera recouvert de rouge.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

9

 

 

 

 

 

 

L´aile arrière en attente de soins... Elle n´est pas très lourde, donc même une petite sœur peut aider à la déplacer ! :)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

10

 

 

 

 

 

 

Fin de la longue et difficile première journée de peinture.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Troisième journée

 

11

 

 

 

 

 

 

 

Mise en place des adhésifs sur l´aile arrière. On peut s´aider des traits précédents encore visibles par transparence. En cas de doute, le mètre et la règle sont toujours là. L´essentiel est que les bandes soient bien droites.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

12

 

 

 

 

 

 

 

 

Même boulot sur l´aile avant.

 

 

 

 

 

 

 

 

13

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sous un autre angle.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

14

 

 

 

 

 

 

De nuit, peinture des bandes rouges sur l´aile avant. Une fois les adhésifs posés, la peinture est une étape assez agréable, avec la radio dans l´air frais (voire froid) du soir...

 

 

 

 

 

 

 

 

15

 

 

 

 

Même la peinture rouge ne recouvre pas totalement en une seule couche. Cependant, même si on aperçoit bien la peinture blanche en dessous, ce défaut reste très peu visible à distance et donc absolument pas génant.

 

 

 

 

 

 

 

 

16

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Même si les adhésifs sont encore présents, avoir un premier rendu redonne le moral après trois jours de travail !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

17

 

 

 

 

 

L'aile arrière a également droit à ses bandes rouges

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

18

 

 

 

 

 

 

Le cercle, pas facile pour mettre proprement les adhésifs. Heuresement le ruban "lignes courbes" n´usurpe pas son nom.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quatrième journée

 

 

19

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Enfin un premier rendu définitif, en l´occurence l´aile arrière. Tout s´est bien passé, pas de coulures significatives, c´est joli et conforme au plans. De quoi motiver pour la suite

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20

 

 

 

 

 

 

Il y a tout de même quelques coulures, notamment sur les surfaces où la toile est collée (bords d´attaque, nervures etc..). Finalement, elles sont indétectables, même pour un oeil entraîné, à plus de 2m de l´avion.

 

 

 

 

 

 

 

 

21

 

 

 

 

 

 

 

 

L´extrados de l´aile avant est aussi terminé, ça fait la moitié du travail de fini !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

22

 

 

 

 

 

Le matériel commence à porter les séquelles du travail régulier et des nettoyages nocturnes et un peu précipités.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

23

 

 

 

 

 

 

 

 

Quand on travaille sur l´aile avant, le Pouchel doit affronter tant bien que mal les intempéries faibles mais sournoises de l´automne Francilien.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

24

 

 

 

 

 

 

 

 

Eh oui, c´est reparti pour un tour ! Pose des adhésifs sur l´intrados, un peu plus délicat en raison de la présence des tôles.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Entre temps mon appareil photo rechargeait ses batteries, donc la quatrième journée n'est pas très illustrée... Elle a été consacrée à la peinture des bandes blanches sur l´intrados des ailes.

 

 

Cinquième journée

 

25

 

 

 

 

Moi-même en plein dans la dernière session de peinture de l´aile avant.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

26

 

 

 

 

 

 

Pendant que ça sèche, autant s´occuper de la dérive !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

27

 

 

 

 

Encore une météo un peu capricieuse. La dérive est protégée au mieux sous le garage.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

28

 

 

 

 

 

 

L´aile avant enfin terminée, il était temps !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

29

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D´ailleurs, l´aile arrière aussi !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Épilogue

 

 

30

 

 

 

 

La voiture rend souvent visite au Pouchel, mais rarement le contraire, voilà de quoi équilibrer ! (je n´ai pas reçu de PV pour le stationnement sur un bateau) :)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

31

 

 

 

 

 

Avant de mettre le Pouchel sur remorque sous un beau soleil, autant en profiter pour faire fièrement découvrir la bête à ma petite soeur !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

32

 

 

 

Le moment de vérité, le Pouchel est au lycée de Corbeil (où il fut construit). Il doit être exposé pour le cinquantenaire du lycée. Première mise en croix après peinture. Suspense !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

33

 

 

 

 

 

 

C´est une réussite !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

34

 

 

 

 

 

 

Un beau soleil, une belle peinture, des fans...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

35

 

 

 

 

Le soleil du début d'après midi...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

36

 

 

 

 

Le rendu du cercle dépasse mes espérances.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

37

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

38

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

39

 

 

 

 

 

 

Ça valait vraiment le coup !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Conclusion

 

Après avoir désacralisé l´entoilage, la construction de Pouchel aura désacralisé la peinture ! L´opération est assez longue au final (25-30 heures de travail). Cependant, la joie de voir le résultat est là ! En plus, l´appareil est mieux protégé du soleil et des intempéries, et il est surtout bien plus visible en vol ce qui est un avantage indéniable pour la sécurité.

Vu l´investissement financier modéré, le travail qui l´est aussi, il n´y a que des avantages à peindre son Pouchel, qui sera finalement plus beau et personnalisé.

 

 

 

 

 

Rédigé le 14/10/2008 par Charles Donnefort, webmaster-peintre !